Le top des villes françaises pour le coworking en 2015/2016

Où se trouvent les meilleurs spots de coworking en France en 2015 ? Ou créer son centre de coworking en 2016 ? Cowork.io a collecté les informations disponibles sur le web et écumé les petites annonces pour établir le top du coworking en France pour l’année 2015/2016.

  • 1. Paris

    La capitale et sa proche région abritent aujourd’hui plus de 100 centres de coworking. L’un des spots les plus importants du monde en matière de cotravail.

  • 2. Bordeaux

    La principale ville d’Aquitaine concentre une grosse vingtaine de centres de coworking sur son aire urbaine. C’est le meilleure score des villes de province.

  • 3. Lyon

    Très dynamique économiquement et résolument tournée vers les nouvelles technologies, la capitale des Gaules a rapidement accueilli des centres de coworking. Elle en compte aujourd’hui 16 dans son agglomération.

  • 4. Nantes

    Régulièrement citée comme leader dans les classements sur qualité de vie offerte par les grandes villes de France, Nantes abrite une population plutôt jeune et au fait des dernières tendances sur le marché du travail. La ville accueille aujourd’hui 10 centres de coworking.

  • 5. Rennes

    La cité d’Ille-et-Vilaine, vantée pour sa vie étudiante, n’échappe pas à l’engouement breton pour le coworking et abrite 9 espaces de cotravail.

  • 6. Lille

    L’agglomération lilloise compte 9 centres de coworking. La proximité avec la Belgique (Bruxelles est à moins d’une heure de voiture) et les Pays-Bas rend la ville attractive.

  • 7. Marseille

    Porte d’entrée sur la Méditérrannée, la cité phocéenne abrite 9 centres de coworking.

  • 8. Montpellier

    Très étudiante, la ville abrite 7 centres de coworking.

  • 9. Poitiers.

    La petite ville de Poitou-Charente se glisse dans le top 10 des villes françaises pour le coworking avec sa concentration exceptionnelle d’espaces de cotravail : 4 centres pour seulement 90 000 habitants !

  • Mention spéciale : la Bretagne

    Région pourtant rurale, la Bretagne a très vite adopté le coworking comme mode de travail. Elle compte aujourd’hui 29 centres de coworking, en majorité sur les côtes.

  • Mention spéciale : la côte d’Azur

    Nice ne dispose que d’un seul centre de coworking. Mais ce n’est pas le cas de la Côte d’Azur, où ont fleuri 9 centres de coworking au total, sur une aire très concentrée.

  • Mention spéciale : Région marseillaise

    Si Marseille est relativement peu dotée en centres de coworking comparé à des villes de même taille, la situation est différente pour l’arrière-pays marseillais. Au milieu des collines parsemées de lavande, on compte 11 centres de coworking. L’idéal pour aller prendre le soleil tout en travaillant !

Notre podium 2015 des villes françaises pour le coworking

1er : Paris

L’évidence. La capitale et sa proche région concentrent une centaine de centres de coworking extrêmement diversifiés, capables de répondre à l’immense majorité des besoins des travailleurs indépendants. Un point crucial échappe à cette variété : le prix. Tous les espaces de coworking franciliens coûtent chers, avec une moyenne des prix évaluée à 350 euros, selon une étude commandée par Bureaux à partager et la région Île-de-France. C’est 125 euros de plus qu’en province. La concentration d’espaces de coworking à Paris doit beaucoup à la mairie de la ville, qui propose un programme spécifique d’aides à destination des créateurs de centre de cotravail.

2e : Bordeaux

La capitale de l’Aquitaine bénéficie d’une étonnante concentration de centres de coworking : 19 en centre-ville et très proche banlieue, auxquels il faut rajouter 5 centres dans un rayon de 50 kilomètres. En quantité, le meilleur spot de province pour trouver un espace de travail à son goût.

3e : Lyon

Les centres de coworking sont nombreux entre Saône et Rhône. On en compte 16 dans l’agglomération lyonnaise. Dotée d’une économie très dynamique, la ville est à la fois un carrefour commercial, un haut lieu d’affaires et une destination privilégiée pour les startupers français.

Mention spéciale : Poitiers

Est-ce la présence du Futuroscope, célèbre parc d’attraction sur les nouvelles technologies, qui incitent les entrepreneurs poitevins à regarder vers le futur des lieux de travail ? Toujours est-il que la petite ville (moins de 90 000 âmes) compte quatre centres de coworking. Une densité par habitants plus élevée qu’à Paris !

Mention spéciale : la Bretagne

“La Bretagne, c’est pas la France”, dit la chanson. Pour ce qui est du coworking, les Bretons ont incontestablement un coup d’avance sur le reste de l’Hexagone ! La région rassemble à elle seule 29 centres de coworking, près de 10 % des espaces de cotravail existants sur le territoire national. Et le maillage territorial des centres fait aujourd’hui que chaque habitant de la Bretagne se situe à moins d’une heure de voiture d’un centre de coworking, avec des offres à Brest, Rostrenen, Lannion, Saint-Brieuc, Vannes, etc. Les villes de Nantes et Rennes comptent respectivement dix et neuf espaces. Atao coworking, brav Breizh !*

*Vive le coworking libre, bravo la Bretagne !

Ou installer son centre de coworking en 2015/2016 ?

La question primordiale à se poser avant de lancer son projet : quelles sont les zones peu dotées en centres de coworking et disposant d’un marché suffisant ? La France a bon compter plus de 300 espaces de cotravail en 2015, l’offre se fait rare dans certaines grandes ville… Voici le top 7 des coins où commencer à prospecter.

  • Zone de développement : Toulouse

    La ville rose ne compte que 5 centres de coworking. Le dynamisme économique de l’agglomération et son important pôle aéronautique pourraient vous aider à faire décoller votre affaire.

  • Zone de développement : Strasbourg

    Ville européenne tournée vers l’Allemagne et sa puissante économie, Strasbourg n’a pas encore vraiment succombé aux sirènes du coworking avec 3 centres seulement.

  • Zone de développement : Orléans

    A moins d’une heure de Paris en train, à peine plus en voiture, la ville de Jeanne d’Arc n’abrite qu’un seul centre de coworking. Son importante colonie d’employés parisiens pourrait être séduite par votre offre, notamment si vous proposez des outils pour le télétravail.

  • Zone de développement : Troyes

    Pôle essentiel de l’industrie textile en France, Troyes ne compte aujourd’hui aucun centre de coworking.

  • Zone de développement : Caen

    Ville dynamique, Caen ne compte pourtant qu’un seul centre de coworking.

  • Zone de développement : la Normandie

    Avec une politique tournée vers la santé et les nouvelles technologies via la Silver Economie, la Normandie a un potentiel intéressant. Ses désavantages : certaines régions rurales très enclavées.

  • Zone de développement : Alsace

    Région européenne par excellence, l’Alsace compte pourtant peu de centres avec 6 établissements, Strasbourg compris. Ciblez les travailleurs frontaliers : certaines de vos offres pourraient les intéresser.

  • Zone de développement : Île-de-France

    Paris surchargé… et l’île-de-France délaissée ! Au-delà du périphérique, les centres de coworking se font plutôt rares malgré une demande bien réelle.

  • Zone de développement : Corse

    Un pari risqué, mais quel cadre de travail ! L’île de beauté ne compte qu’un seul centre de coworking, à Bastia. Faites bien votre étude de marché avant de vous lancer.

Strasbourg et l’Alsace

Ville européenne, à la frontière entre l’Allemagne, la Suisse et la France, l’Alsace dispose d’atouts économiques évidents pour y implanter son centre de coworking. Et pourtant le marché semble largement inexploité. La région ne compte que six centres et la capitale alsacienne, Strasbourg (une agglomération de 500 000 habitants) n’en accueille que trois… Faites votre étude de marché avant de vous lancer, mais on est prêt à parier que vous n’aurez aucun mal à louer vos espaces de travail.

Toulouse

La ville rose, la chaleur de ses habitants, sa gastronomie réputée, sa vie nocturne animée… et son manque criant de centres de coworking ! La quatrième commune de France par la population compte à peine cinq espaces de coworking. Installé dans la capitale française de l’aviation grâce à la forte présence d’Airbus et d’EADS, vous pourriez concentrer votre offre sur les métiers liés à l’industrie et à l’aéronautique.

La région Île-de-France

Paris est aujourd’hui l’un des plus gros spots de coworking au monde. Mais au-delà du périphérique, c’est très vite le désert. C’est particulièrement vrai en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Présence de la Défense oblige, le département des Hauts-de-Seine est mieux pourvu, mais surtout dans les communes proches du centre d’affaires. La grande couronne est très faiblement desservie en centres de coworking. Le marché est pourtant réel. Le coworking, qui a d’abord séduit les travailleurs indépendants, s’ouvre petit à petit aux télé-travailleurs et aux salariés. Nombreux sont les banlieusards qui apprécieraient de disposer d’un lieu de travail plus proche de leur domicile et les entreprises pourraient être disposées à payer la location d’un bureau pour voir un ou plusieurs employés gagner en productivité.

Orléans

La ville de Jeanne d’Arc n’aimerait-elle pas le coworking ? Malgré une aire urbaine de près de 400 000 habitants, un seul centre de coworking a ouvert à Orléans. La ville héberge pourtant une colonie importante de travailleurs franciliens et parisiens, attirés par la qualité de vie et des prix moins élevés. Ils font quotidiennement la navette entre la capitale et les bords de Loire. Des clients potentiels, aptes à travailler un ou plusieurs jours par semaine depuis votre centre de coworking.

Troyes

Malgré une agglomération de 200 000 habitants, Troyes n’héberge aucun centre de coworking. La ville est réputée pour ses magasins de vente en gros de textile, qui attirent chaque année trois millions de visiteurs. Elle a vu naître des marques réputées comme Lacoste ou Petit Bateau. Une spécialité potentielle pour votre centre de coworking ?

Caen et la Normandie

Le coworking n’a pas encore planté son drapeau en terre normande. Si Rouen dispose de quatre centres de cotravail, Caen n’en abrite qu’un seul. Très rural, le territoire normand se prête a priori peu à l’implantation de centres de coworking. La région a pourtant quelques beaux atouts : elle est pionnière dans le déploiement du réseau de fibre optique, notamment dans le département de la Manche, et veut aujourd’hui appuyer sa croissance sur la Silver Économie (l’économie dédiée aux seniors). Une politique qui a pour but d’attirer les entreprises et les travailleurs de la santé, des nouvelle technologies et de l’économie sociale et solidaire.

La Corse

Du soleil toute l’année, des petites criques paradisiaques, la meilleure charcuterie du monde : et si vous alliez installer votre centre de coworking en Corse ? L’Île de beauté ne compte qu’un seul espace de cotravail, à Bastia. Le pari est plutôt risqué, car il vous faudrait faire une solide étude de marché avant de prospecter pour un lieu à acheter ou louer. Vu la situation de l’île, il sera sans doute opportun de concevoir une offre à destination des professionnels du tourisme.

La carte du coworking 2015/2016 : les meilleurs spots et les opportunités de développement*

*Pour agrandir la carte, cliquez sur « Agrandir le plan » en haut à droite dans la barre de contrôle.